Historique

Historique

VDM Metals est une entreprise riche d'une longue histoire. L'abréviation VDM trouve son origine dans Vereinigte Deutsche Metallwerke AG. Cette entreprise a été fondée en 1930 lorsque Berg-Heckmann-Selve AG d'Altena a racheté Heddernheimer Kupferwerk et Süddeutsche Kabelwerk AG à Francfort. Les origines des deux précédentes entreprises remontent en partie au début du 19e siècle. La fusion qui forma Vereinigte Deutsche Metallwerke AG a été initiée par la Metallgesellschaft (maintenant GEA Group AG), l'actionnaire majoritaire de l'entreprise Heddernheimer Kupferwerk depuis 1893 et qui a également acquis une participation majoritaire dans le groupe d'entreprises.

Sites en Allemagne

L'entreprise ainsi fondée fabriquait des métaux non ferreux avec une large gamme composée de produits semi-finis et d'alliages. Au début, l'accent a été mis sur le cuivre et le laiton, mais plus tard l'aluminium, l'acier inoxydable et les alliages de nickel ont gagné en importance. Le siège social de l'entreprise se trouvait pendant de nombreuses années à Francfort sur le Main, tandis que ses sites de production incluaient Altena et Werdohl, Duisbourg, Cologne, Nuremberg et Francfort sur le Main. La création de VDM a constitué une première étape dans la tendance à la concentration de l'industrie allemande de produits semi-finis fortement touchée par la crise économique mondiale. Aujourd'hui, le siège social de l'entreprise - maintenant VDM Metals GmbH - se situe à Werdohl, et l'entreprise est désormais l'un des leaders mondiaux dans la fabrication et la distribution d'alliages de nickel/cobalt, de zirconium et d'alliages spéciaux.

Les années d'après-guerre

Pendant les années du Troisième Reich, la production de VDM était axée sur des matériaux pour l'industrie militaire. À la fin de la guerre, les moyens de production sont presque entièrement anéantis. Néanmoins, en l'espace de quelques années seulement après la Seconde Guerre mondiale, VDM a grandi pour devenir l'un des fabricants les plus importants de produits semi-finis et finis à base de métaux ferronickel. Au milieu des années 60, l'entreprise perdait régulièrement des parts de marché dans nombre de ses marchés historiques, comme la production de tubes en cuivre et laiton, de tôles en cuivre et laminés en aluminium. Le ralentissement économique entraina ainsi la vente et la fermeture de certains sites de production jusqu'au milieu des années 80, avec à la clé des réductions importantes d'effectifs.

Les années d'après-guerre

Recentrage sur les alliages de nickel

Le segment des alliages de nickel s'avérait être une exception. Depuis le milieu des années 70, VDM s'est ainsi recentrée avec succès sur le développement et la production de ces alliages. Dès le début, Metallgesellschaft a disposé de son propre laboratoire de métallurgie, avec à la clé de nombreux succès dans le domaine de la recherche et développement de nouveaux matériaux et produits. En 1972, l'aciérie pour les alliages de nickel et les alliages spéciaux a été mise en service à Unna, où elle continue de fonctionner à ce jour.

Pour VDM, le développement de ses propres alliages de nickel et le recentrage sur le coeur de compétence qu'est le domaine de l'élaboration ont permis de se développer en un fournisseur spécialisé majeur vendant dans le monde entier. Ce développement a eu lieu au cours des années 80, de concert avec la mise en place et la croissance de sociétés de distribution, par exemple en Asie.

Rachat par Krupp Stahl AG

En 1988/89, Krupp Stahl AG de l'époque a racheté dans un premier temps un tiers de VDM Nickel-Technologie AG, avant de finalisé plus tard une participation à hauteur de 100% dans l'entreprise. Ce secteur d'activité avec un chiffre d’affaires annuel d'environ 1,49 milliard de DM a été constitué par la fusion antérieure de différentes usines travaillant dans le secteur du nickel, avec plus de 2 100 employés. Ainsi, Krupp Stahl AG a acquis une entreprise disposant d'une présence mondiale établie et dont les alliages à haute performance étaient utilisés dans le monde entier.

Expansion aux États-Unis

Aux États-Unis, VDM est représenté depuis le début des années 70. Le rachat en 1989 de Precision Rolled Products (PRP), une entreprise créée en 1977 avec des sites de production opérationnels à Florham Park (New Jersey) et Reno (Nevada) a permis à VDM d'accéder à l'important marché aéronautique aux USA. Aujourd'hui, VDM Metals USA est spécialisée dans l'élaboration et la production de produits longs dans des matériaux hautement alliés pour des pièces non rotatives utilisées dans l'industrie aéronautique. Elle fournit également les marchés de la construction et ingéniérie d'usines et des équipements pétroliers.

Fusion des activités nickel et titane

Après la fusion des groupes Thyssen et Krupp-Hoesch, VDM a opéré sous le nom de ThyssenKrupp VDM GmbH pendant de nombreuses années, en se concentrant sur le développement et la production de matériaux base-nickel. Cela a évolué le 1er octobre 2009, lorsque ThyssenKrupp VDM a repris les activités de ThyssenKrupp Titanium.

L'histoire de la production de titane chez Thyssen et Krupp a commencé avec des entreprises dédiées dans les deux groupes et Klöckner Schmiedwerke (forges). Elles ont ensuite toutes été fusionnées dans Deutsche Titan en 1988. En 1999, Deutsche Titan a été placée sous la responsabilité de Titania S.p.A. en Italie, en tant que filiale de ThyssenKrupp Acciai Speciali Terni. En 2007, les entreprises ont été renommées ThyssenKrupp Titanium.

Cession à Outokumpu Oyj et acquisition par Lindsay Goldberg

À la suite du rachat en décembre 2012 par le groupe finlandais Outokumpu de l'unité d'acier inoxydable de ThyssenKrupp, Ixonum, qui incluait ThyssenKrupp VDM, VDM a opéré temporairement sous le nom de Outokumpu VDM GmbH. Le 30 novembre 2013, Outokumpu a annoncé son intention de revendre VDM à ThyssenKrupp AG. Entre mars 2014 et juillet 2015, VDM a été réintégré au groupe ThyssenKrupp, vendant dorénavant sous le nom de VDM Metals GmbH. Au sein du groupe ThyssenKrupp, VDM Metals a été intégrée à la business unit Material Services.

Le 1er août 2015, après validation par les conseils d'administration et les autorités anti-concurrence compétentes, la société financière privée Lindsay Goldberg LLC, New York, représentée en Europe centrale par Lindsay Goldberg Vogel GmbH, a acheté le groupe VDM à ThyssenKrupp.

Informations complémentaires et liens

Votre contact

VDM Metals Mitarbeiter
Philipp Verbnik Head of Marketing Carte de visite
Route VDM Metals International GmbH Plettenberger Str. 2 58791 Werdohl